généralité- le récit de la descente- galerie photo

Un peu d’histoire

Alfred Bonnet Plume est le nom du chef gwich’in et interprète pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. A la fin du XIXème siècle, ils ont remonté la rivière Peel en canot et, à pied une rivière jusqu’alors inconnue de la Compagnie. Les indiens, quant à eux l’avaient désigné comme la Tsaih Tiak Njik ou la rivière au sable noir. C’est en l’honneur d’Alfred Bonnet Plume que la rivière fut nommée.
Cette rivière, tant convoitée par les industriels pour son charbon, sont argent et son zinc a été décrétée rivière du patrimoine canadien en février 1998. Désormais, caribous de la Porcupine, mouflons de Dall , grizzlys, loups et rapaces peuvent évoluer en toute tranquillité.
La rivière constitue également depuis des siècles une source de subsistance et de ressourcement moral et spirituel pour les Premières nations Nacho Nyak Dun et Tetlit Gwich’in.

Infos pratiques

Infos générales concernant la rivière : rivière technique nécessitant aux participants de passer facilement dans du classe III+. Attention, on ne passe pas aussi facilement du III+ le canoë vide, que quand celui-ci est plein pour trois semaines d'autonomie. Il y a néanmoins trois passages nécessitant des portages - un classe IV suivi d'un canyon dangereux (portage d'un kilomètre); un classe IV et un classe V. Ces deux derniers se suivent (portage de 500 mètres). Avant de rejoindre la Peel river, la Bonnet Plume passe dans une forêt inondée sur plusieurs kilomètres - cela demande aux pagayeurs une bonne connaissance de lecture de rivière. A peine arrivée sur la Peel, il y a un Canyon qui peut s'avérer être très dangereux au moment des hautes eaux.

Point de départ : Lac Bonnet Plume - altitude
Point d'arrivée : village de Fort McPherson - altitude
Fort McPherson : petit village situé sur la Dempter highway. Il n'y a qu'un "grand magasin". C'est là que l'on peut se ravitailler (attention aux horaires d'ouverture).
Dempster highway : excellente piste (très bien entretenue tout au long de la saison juin à septembre). Elle démarre à 60 km de Dawson et relie Inuvik en passant par Fort McPherson. Elle peut être empreintée par tous les types de véhicules. Longue de plus de 700 km (attention à ne pas tomber en panne d'essence car les pompes sont rares).
Logistique : pour se rendre au point de départ c'est à dire le lac Bonnet Plume, il faut affréter un hydravion au départ de Mayo (c'est le moins cher). A Whitehorse, il y au moins deux compagnies qui peuvent le faire.
Pour aller de Whitehorse à Mayo : il y a un service de taxi journalier entre Whitehorse et Dawson (minivan de 11 places). Il est possible de se faire déposer sur la route et de combiner la suite du trajet avec un taxi de Mayo.