le groenland ? un peu d'histoire trek kangerlussuag/Sisimiut kayak en baie de Disko ski 2005 les photos  

Le Groenland aujourd’hui -1995

Quelques chiffres

  • 55 732 groenlandais sur 150 000 km²
  • 7 320 danois
  • 14 000 habitants à Nuuk, la capitale
  • 70 villages ou campements de 30 à 600 habitants.
  • 90% de la population habite la côte ouest,
  • 40 % de la population a moins de 20 ans,
  • 59 ans : espérance de vie pour les hommes
  • 65 ans : espérance de vie pour les femmes,
  • Chômage en 1993 : 5.9 %

Autres :

  • 80 km de réseau routier !
  • Drapeau : adopté en 1985 - demi cercle rouge (soleil) sur fond blanc (banquise), demi cercle blanc sur fond rouge.
  • PNB en 19963 : 17 000 $ par habitant.

Ressources en 1992 :

  • chasse - 69 140 peaux de phoques
  • pêche - 135 000 tonnes
        dont 75 000 tonnes de crevettes
                 20 000 tonnes de morues
                       242 tonnes de saumons
  • élevage 17 900 ovins
  • 5 600 rennes domestiques

Les villages

Tous les villages sont construits en bord de mer ou de fjord et sont desservis par bateaux. La grande majorité de ceux-ci possèdent également un héliport et rares sont ceux qui ont un aéroport - nécessite un terrain plat et coûte très cher en entretien.
La vie au Groenland est relativement chère, en effet tout doit y être importé.
Il n’existe qu’une seule chaîne de magasins, les KNI BOUTIK. Quelle que soit la taille du village, les prix y sont imposés et constants. Attention cependant aux horaires d’ouvertures. Il n’est pas rare de les voir fermer vers 17h00.

KANGERLUSSUAQ

KANGERLUSSUAQ est un petit village situé au fond d’un fjord à 60 km au nord du cercle polaire et se trouve à une vingtaine de kilomètres de la calotte glaciaire. Ce village de 300 habitants n’a pas de passé historique. Auparavant, il s’agissait d’une région de chasse aux caribous. Il ne doit son existence qu’à la seconde guerre mondiale. Ce lieu a été choisi pour son climat très stable. Une base américaine y a été construite en 1941. Elle servait d’escale pour les avions cargos. A cette époque, il y avait 8 000 militaires sur la base. Durant la guerre froide, la base servait de base radar pour prévenir d’une éventuelle attaque venant de l’Union Soviétique. A la suite de l’éclatement du bloc soviétique, la base est devenue inutile et fut fermée en 1992. KANGERLUSSUAQ est maintenant une des plaques tournantes pour les études scientifiques.

Village initialement militaire (US), peuplé uniquement de Danois. Il est devenu un passage quasi obligatoire lorsque l’on se rend au Groenland. En juillet, il peut aussi bien faire frais 7-8°C comme chaud (au dessus de 20°C).

On peut y trouver :

  • une boutique (en face de l’aéroport),
  • une station essence (à gauche en sortant de l’aéroport), elle ferme avant 17h00,
  • un office du tourisme (dans l’aéroport)
  • un golf, un bowling ! - ce sont les restes de la culture américaine pour distraire leurs militaires,
  • une église - très américain.
  • Il n’y a aucune maison individuelle, il s’agit d’immeubles de 5 étages maximum totalement impersonnels.

Kangerlussuaq ne présente aucun intérêt touristique, excepté la possibilité de voir des bœufs musqués. Pour les apercevoir, pas la peine de passer par leurs excursions (chères), il suffit de prendre à droite en sortant de l’aéroport et de remonter la rive droite du fleuve. En très peu de kilomètres, la rencontre est inévitable. Ils sont "mignons" de loin, mais de près, quand on les entend souffler, ils sont impressionnants et font même regretter de s’être rapproché.

SARFANNGUAQ

Village de 113 habitants. Il n’y a pas d’auberge de jeunesse... Il n’y a qu’une boutique ainsi qu’une poste sur l’embarcadère. Nous n’y avons rencontré qu’une personne parlant quelques mots d’anglais. Si vous désirez vous rendre à Sisimiut par bateau, essayez de trouver un pêcheur qui vous y emmène. Les navettes pour touristes ne sont pas fréquentes - coût 100 Dkr. 

SISIMIUT

SISIMIUT se situe à environ 75 km au nord du cercle polaire et a pour armoirie un morse. De tous temps, des Inuit s’y sont installés car c’est là que l’on chasse des baleines et des morses.

SISIMIUT est le port du Groenland le plus au nord étant libre des glaces toute l’année. Son histoire européenne a commencé à la fin du XVIème siècle avec l’arrivée des chasseurs de baleines hollandais. Aujourd’hui, SISIMIUT compte environ 4 400 habitants et est la troisième ville du Groenland.

ILULISSAT

ILULISSAT veut dire Icebergs en Groenlandais. L’armoirie représente un iceberg et deux flocons de neige. Les premiers Inuit y habitaient depuis environ 4 000 ans sur le site de Sermermiut. SERMERMIUT village voisin, à l’époque comptait 200 habitants. Les premiers européens y sont arrivés en 1737. Les chasseurs de baleines hollandais sont arrivés à la fin du XVIIème siècle. ILULISSAT fut fondé en 1741 par le missionnaire Norvégien Poul Egede et compte actuellement 4 570 habitants. ILULISSAT est la ville natale de Knud Rasmussen. Il dirigea plusieurs expéditions au Groenland et dans les régions septentrionales de l’Amérique du Nord.

Knud Rasmussen

Né le 7 juillet 1879. Après des études au Danemark, il fut chanteur d’opéra puis médecin. En 1902, il se joint à une expédition danoise vers le nord-ouest du Groenland. Il écrivit son premier livre sur les Eskimos polaires traditionnels de la baie de Melville. De 1906 à 1908, il fut invité à se joindre à une expédition ethnographique dans le nord-ouest ayant comme objectif de retrouver les traces faites par les premiers Inuit venant de l’île Ellesmere au Groenland.
En 1910, il fonda la station de Qaanaaq (Thulé). C’est à partir de ce point, qu’il organisa ses expéditions à travers le Groenland et l’Arctique. Il rassembla ainsi des objets de toutes les tribus eskimos du Canada et de l’Alaska.
Il est décédé en 1933 suite à une intoxication alimentaire : kiviaq.

Un peu d’histoire :

Le site de SERMERMIUT est le campement archéologique qui a permis de fonder la théorie des vagues successives d’immigration au Groenland. La couche la plus profonde juste au dessus du socle rocheux contient quelques outils de pierres épars de la civilisation Saqqaq. Cette couche est recouverte de sable et de tourbe. Une seconde couche contient des éléments de fabrication différente, de la civilisation Dorset. La troisième couche, la plus épaisse et la plus riche révèle des éléments de la civilisation de Thulé.

Que faire :

  • le musée Knud Rasmussen. Installé dans une petite maison rouge. Il est consacré à ses expéditions, à ses études anthropologiques et linguistiques, à la vie traditionnelle groenlandaise. A l’extérieur du musée se trouve une arche en os de baleine, un umiaq et une maison en tourbe.
  • l’église de Zion
  • le camping : à éviter. Il n’y a pas de facilités. Il vaut mieux aller à 500 m au nord de l’office du tourisme (à côté de la réserve d’eau potable d’Ilulissat) ou encore mieux à 1.5 km au sud, en face du glacier.
  • l’auberge de jeunesse : 150 Dkr par nuit
  • Tourist Nature : agence qui vous permettra de réaliser tous vos désirs (rando, kayak, barbecue de caribou, baleine, phone, tour en hélico, chiens de traîneaux ......)

En express côtier

L’express côtier est un bateau très moderne qui est dirigé à la manière scandinave. Tout y est, nombreux WC et douches. Le personnel est inuk. La classe pont où nous sommes ressemble à une première classe de nos trains couchettes. Il y a un coin restaurant self service et même deux bandits manchots sur lesquels s’expriment les passagers (exclusivement les inuit) qui poussent de hauts cris quand ils passent à portée du jack-pot. Plusieurs télévisions fonctionnent en permanence. Il y a même un coin pour que jouent les enfants.

 

Partir au Groenland, en baie de Disko... Découvrez le site : Aventure Groenland